Ma Philosophie

A tout moment, nous faisons des choix qui nous transportent vers un lieu ou une direction. Souvent certains d'entre eux sont définis par une hiérarchie qui nous oblige car nous avons précédemment accepté cette situation.

Accepter peut-être parfois difficile, mais c'est ce qui gère nos activités autant psychiques que physiques. L'acceptation est un état à partir duquel nous pouvons progresser et réaliser des tâches pour atteindre des objectifs avec passion et contentement. Pour réaliser une action avec plaisir, nous avons fait un choix et nous devons l'accepter, car ce qui est réalisé sans plaisir sera plus long et le résultat sera incertain.

Parfois, même si le résultat initial n'est pas atteint, il est utile d'analyser les actions et les conséquences, c'est à dire la soutenance réalisée et le résultat obtenu, car il y a toujours un résultat, même si ce n'est pas celui espéré, et d'en tirer des leçons pour agir et réagir différemment la foi suivante. Il est important de vérifier la constance dans les actions et la méthode utilisée pour pouvoir progresser.

Avancer dans la vie selon ses principes en s'adaptant à la situation n'est pas forcément réalisé. Le corps humain, et par cela, notre psychisme et notre conscient ont des facultés d'adaptation énormes. Egalement notre corps en tant qu'entité physique, a des facultés d'adaptation et de récupération très importantes qui sont reliées à notre psychisme.

Avoir le moral, et de par cet état, aider notre intérieur à se construire et se reconstruire est un atout majeur pour passer des étapes plus ou moins difficiles et avancer. Le moral, c'est 80 % de la guérison.

 

Pascal Pique